SPLA : Portail de la diversité culturelle
Nigercultures

3 jeunes stylistes africains distingués lors de la 3e édition du concours "L'Afrique est à la mode"

Dans le cadre du Festival international de la mode africaine 25 octobre au 1er novembre 2009, Niamey (Niger)
3 jeunes stylistes africains distingués lors de la 3e [...]
Genre : Prix
Rubrique : Mode
Publié le : 02/11/2009

Partagez :

A l'issue du défilé des 10 créateurs participant au concours "L'Afrique est à la mode" qui a lieu le 31 octobre sur le site de La Pilule à Niamey, le jury*, composé de professionnels de la mode, a distingué quatre jeunes stylistes africains. Cette année, le thème du Festival international de la mode africaine, dont le concours "L'Afrique est à la mode !" constitue le volet réservé à la jeune création, était La transition.
Les trois lauréats sont :

- Thokozani Mbatha, dit Black Pepper (Afrique du sud) - Fil d'or - Prix Ibrahim Loutou

Diplômé à 20 ans de la filière mode de l'Institute of Technology de Durban, ce jeune styliste poursuit sa formation auprès des stylistes sud-africains Amanda Leird Cherry ou Dennis Manthata. Il participe à de très nombreux défilés en Afrique du Sud (Tribute Annual Fashion Magazine, Johannesburg 2000 ; Miss Soweto 2003 ; South African Fashion Week 2003-2004 ; Durban Fashion Week 2006-2007 ; ICC Durban Umsobomvu Youth Entrepreneurs Project 2007) et est le premier styliste noir à être invité à la Durban Art Gallery en mai 2000.
En 2002, il fonde son entreprise avec pour objectif de faire de la mode une filière créatrice d'emplois. Sensible aux problèmes sociaux de son pays, il choisit de travailler avec les communautés défavorisées et privilégie la formation pour les plus jeunes.
Les créations de Black Pepper évoquent les couleurs chatoyantes du peuple Nguni, l'imagerie des safaris de l'est africain et les couleurs vives des Zulus. Côté matériau, elles mélangent, dans un souci de modernité, le lin, le jean, le coton.

- Salah Barka (Tunisie) - Fil d'argent -

Salah Barka a d'abord été mannequin puis costumier pour le cinéma et le théâtre avant de devenir styliste et créer des vêtements que "les Tunisiens pourraient porter". Il crée sa griffe et son premier défilé a lieu en 1998, dans le cadre d'un concours organisé par Greenpeace autour de vêtements recyclables. Depuis, il a participé à plusieurs défilés dont ceux pour la collection "Tuniversalité", au Club Tahar Haddad, les Tunisian Fashion Week (de 2005 à 2009) et le 6ème Printemps des Arts Plastiques de la Marsa. Salah Barka crée des vêtements contemporains, en mixant les matières - notamment le lin, la maille, la mousseline et le satin- et les formes.
Son credo? "L'Afrique est à la mode et bientôt elle habillera le monde (…) Je donne à mes créations le caractère du continent qui les a générées. Un continent qui mue, qui travaille et qui danse."



- Charlotte Mbatsogo (Cameroun) - Fil de cuivre -
A 25 ans, Charlotte Mbatsogo multiplie les participations aux principaux événements "mode" de son pays. En 2007, elle fait partie des 10 stylistes présélectionnés pour "L'Afrique est à la mode". Revendiquant un style très glamour-chic avec une pointe de fantaisie dans les coupes et réalisant tout ses modèles intégralement à la main, elle explique s'adapter aux époques et aux influences : "aujourd'hui les camerounaises s'habillent à l'européenne autant qu'à l'africaine. C'est un mélange de styles".
Pour "L'Afrique est à la mode", elle a présenté une collection de prêt-à-porter intitulée "Renaissance", inspiré de vêtements classiques et retravaillés par assemblage de deux types de vêtements différents, dans des tonalités de camaïeu vert et jaune. Elle souhaite ainsi réconcilier mode, écologie et développement durable.


Une mention spéciale du jury a été décernée à :
- Hamidou Seydou Harira, dite Harira (Niger)

Cette styliste de 24 ans fait son apprentissage dans la mode à Niamey auprès de son frère Sambo Style Création (styliste sélectionné pour la première édition de "L'Afrique est à la mode" en 2005). Son travail est fondé sur une réinterprétation moderne des tissus traditionnels du nord du Niger et des broderies faites à la main. En 2008, elle ouvre son propre atelier de couture "Harira Fashion" au Kelley Est et présente sa première collection. Elle obtient l'année suivante le 3ème prix du concours du trophée des Jeunes créateurs du Niger.
Pour "L'Afrique est à la mode", Harira a créé des pièces de haute couture à base de fil de fer recyclé, des robes de soirée et tenues plus sportives brodées à la main.




Initié par Culturesfrance, le concours "L'Afrique est à la mode" permet à 10 jeunes stylistes africains (entre 18 et 35 ans), sélectionnés sur dossier, de présenter chacun 10 pièces de prêt-à-porter ou de haute couture.
A l'issue du défilé, trois créateurs sont désignés et chacun des lauréats reçoit un prix sous forme de résidence dans une maison de couture, d'un prix d'aide à la création et/ou d'une aide à la production d'une collection.
> Fil d'or - Prix Ibrahim Loutou : Soutien à la création d'un atelier de production (frais de personnel, équipement, promotion, achat de matériel…) et à la réalisation de la collection suivante ainsi qu'un stage dans une maison de couture.
> Fil d'argent : Soutien à la création d'un atelier de production (frais de personnel, équipement, promotion, achat de matériel…) et à la réalisation de la collection suivante ainsi qu'un stage dans une maison de couture.
> Fil de cuivre : Formation à l'Ecole Duperré - Ecole supérieure des arts appliqués (Paris)

La Mention spéciale du jury décernée cette année est dotée d'un chèque de 2.000.000 francs CFA, offert par le Ministère de la jeunesse et des sports du Niger.

* Cette année, le jury, nommé par Sakina M'Sa, commissaire de l'événement, était composé de :
- Jallel Allani, chef des travaux à l'Ecole Duperré
- Syhem Belkhodja, directrice du festival Design et mode de Carthage
- Sandra Dechnik, représentante de la modiste Marie Mercié (Paris)
- Pathéo, styliste
- Isabelle Quéhé, fondatrice de l'Ethical Fashion Show

Lors de la deuxième édition en 2007, Sandra Muendane Cardoso (Fil d'or), Mohamed Osman (Fil d'argent) et Madoi Lattif (Fil de cuivre) ont été distingués.


Le concours "L'Afrique est à la mode" s'inscrit dans le cadre des actions portées par le programme Afrique et Caraïbes en créations de Culturesfrance, opérateur pour les ministères des Affaires étrangères et européennes et de la Culture et de la communication qui vise notamment à soutenir et promouvoir les expressions artistiques africaines contemporaines.
En s'associant au FIMA pour une troisième édition du concours, Culturesfrance souhaite réaffirmer son appui au développement des filières du stylisme et de la mode.

Plus d'infos

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Niger : ONG Culture Art Humanité
  • Association DECOR
  • Arterial network Niger chapter

Avec le soutien de

  • Programme d'Appui à la Société Civile Nigérienne : PASOC II
  • Union européenne