SPLA : Portail de la diversité culturelle
Nigercultures

Transition de l'analogique au numérique pour les acteurs culturels nigérien

L'Organisation Internationale de la Francophonie envoie une expert qui rencontre les acteurs culturels nigériens
  • Transition de l'analogique au numérique pour les acteurs [...]
© ONG CAH & Djobala
Genre : Faits de société
Contact L'ONG Culture, Art, Humanité
Rubrique : Cinéma/tv
Publié le : 22/01/2014
Source : Maki GARBA

Partagez :

Une experte française des Enjeux de la Transition de l'Analogique vers le Numérique  du nom de EVE Lise Blanc DELEUZE, ancienne responsable des chaines de Télévision, envoyée par l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a séjourné du du 13 au 17 Janvier à Niamey, elle a dans le cadre de son séjour rencontré plusieurs hauts responsables des chaînes et groupes de communication de la place.
Après une audience avec le Ministre en charge de la Culture, une réunion d'échanges et de rencontre fut initiée le 17 Janvier avec les acteurs culturels, artistes et opérateurs culturels de Niamey. La rencontre a pour objectif d'échanger autour de la question des enjeux de la transition de l'analogique vers le numérique, les contours de la communication se situent autour des enjeux Technologiques, Economiques, Sociaux de la Transition de passage de l'Analogique vers le Numérique.
La communicatrice a soulevé le passage de l'analogique vers le numérique comme étant un phénomène mondial, le nord ayant un deadline pour 2011 et les pays du Sud visent l'an 2015 comme point d'arrivée.
Le passage est défini comme " l'arrêt de diffusion des données analogiques sur les ondes hertziennes terrestres et leur remplacement par la diffusion numérique ".
L'expert a soulever des avantages liés à ce passage dont : le gain du temps, la diminution des coûts de diffusion, la possibilité de mutualiser les diffusions, l'économie des spectres….etc.
La facture numérique peut être réduite avec ce passage, car pour l'expert, les pays africains peuvent " sauter toute une génération s'ils arrivent à mieux appliquer, mieux exploiter ce transfert vers le numérique ".
Pour les acteurs culturels, artistes et opérateurs culturels, cela présente une opportunité de mettre en valeur la richesse et la diversité culturelle.
Cela exige seulement une qualité des contenus à proposer, et un choix des chaînes à développer, dont les généralistes, les chaînes spécialisées. C'est une situation selon l'expert qui remettra à plat le paysage audiovisuel de tous les pays.
Une exigence des contenus locaux adaptés à la sous région est envisageable, avec la langue française que nous partageons.
Elle ne finit pas sans proposer la création d'un fonds de soutien à la création, l'instauration d'un quota de diffusion..elle souigne les paramètres suivants : ne pas sous estimer le coût du PATN, estimer donc ce coût, investir dans la formation, définir le mode financement.
Plusieurs questions ont été posées à Mme EVE Lise Blanc DELEUZE par les participants auxquelles elle a bien répondu permettant ainsi aux participants de mieux appréhender le sujet du jour.
Elle a enfin souligner que ce passage présente des opportunités qui permettront de créer une industrie des contenus innovants et parfaitement adaptés aux besoins et attentes des populations.
Maki GARBA
www.nigercultures.net

Laissez-nous vos commentaires !

Laissez-nous vos impressions, remarques, suggestions pour améliorer le nouveau site Sudplanète. N'hésitez surtout pas à nous rapporter les éventuels bugs que vous pourriez croiser.

Partenaires

  • Niger : ONG Culture Art Humanité
  • Association DECOR
  • Arterial network Niger chapter

Avec le soutien de

  • Programme d'Appui à la Société Civile Nigérienne : PASOC II
  • Union européenne